18.06.2021

Bienvenue au TO


Le Sommet international Biden / Poutine aura lieu la semaine prochaine au parc La Grange, là où réside le Théâtre de l'Orangerie. Cette situation exceptionnelle influence de manière considérable la préparation de notre saison, les aménagements extérieurs et les répétitions de notre premier spectacle de la saison. 

Notre participation à la Fête de la musique, initialement prévue le 17 juin est repoussée au 18 au soir. Pour les autres événements nous vous prions de prêter attention aux informations sur notre nouveau site web. D’ailleurs lui aussi ressent l’agitation autour du parc La Grange et produit ainsi plusieurs petits bugs typiques des nouveaux nés informatiques... Nous vous prions de nous en excuser. Notre billetterie générale sera mise en ligne dans quelques jours.

À Propos

Simon a 6 ans. Tendre graine de végétarien géant, il grandit en marginal dans une forêt dont il croit connaître toutes les couleurs et les senteurs, entre une mère protectrice et l’ombre d’un père absent. Lors de sa première rentrée, il découvre la couleur de l’école ; un carmin séducteur. Eh oui, ce que sa maman ne lui a pas encore expliqué, c’est que son papa est un ogre, qu’elle a passionnément aimé. Voilà d’où vient son goût étrange pour le sang frais…

L’Ogrelet est un conte, histoire issue d'une transmission orale plus que d'une tradition écrite. Il est donc plus souvent le fruit d'une création individuelle. C’est dans cette mouvance que s’inscrit Suzanne Lebeau. Elle propose des réécritures d’imaginaires originaires de conte traditionnel, tout en adaptant les thématiques aux réalités actuelles.

A cause de son origine, l’ogrelet est sauvage, violent. Mais ne sommes-nous toutes et tous pas aussi violent·es qu’un ours qui chasse, qu’un essaim de guêpes qui se défend ? Il paraît qu’un arbre peut faire en sorte de priver ses congénères de lumière, mais peut aussi approvisionner en eau un tronc coupé, grâce à ses racines. Tous les êtres vivants sont fait de ces deux étoffes, l’important est de pouvoir ouvrir un dialogue entre les deux.

Finalement, l’ogrelet n’est pas si différent, ni bizarre. Tous les enfants ont un petit ogre dans la tête, il suffit de l’apprivoiser.

Distribution

  • Texte

    Suzanne Lebeau

  • Mise en scène

    Julien Schmutz

  • Interprétation

    Céline Cesa, Michel Lavoie

  • Costumes

    Éléonore Cassaigneau

  • Administration

    Emmanuel Colliard

  • Crédit photo

    Maria Eugenia Poblete Beas

  • Coproduction

    Equilibre-Nuithonie

  • Soutiens

    Canton de Fribourg et de la Loterie Romande

Prochainement